De la découverte chez l’enfant du livre objet à l’appropriation d’un genre littéraire par la création

# 1 Stage de Toussaint à l’AFAPE (enfants de 5 à 7  ans) : création d’imagier sur le thème du Bestiaire

Le stage se déroule en 6 heures étalées sur 3 demi journées. Chaque matinée est scandée par 4 moments:

1. le jeu coopératif qui a la vertu d’inclure tous les enfants dans le groupe et de favoriser l’émergence de sentiments positifs d’entraide et d’unité.

2. La découverte du livre comme objet ainsi que d’un genre littéraire : le bestiaire. Nous avons choisi de montrer les livres ZOOLOGIQUE de Joëlle Jolivet (Editions du Seuil) et AXINAMU de Pittau et Gervais (Éditions les Grandes personnes) pour leurs qualités sur le plan graphique et en raison de leur grand format. Les enfants montrent un vif intérêt pour l’aspect matériel du livre. Ils le conçoivent immédiatement comme objet. Plus le livre est grand, plus l’enfant est captivé. Il le manipule avec étonnement et respect. Et le livre dans sa dimension matérielle attire l’enfant de façon constante. Par l’intéret qu’il montre pour le livre conçu comme objet, l’enfant accède à la lecture de façon volontaire et enthousiaste.
Nous partageons la découverte des livres grand ouverts. Les enfants observent les planches d’animaux, recherchent leur noms, découvrent les milieux naturels où vivent ces animaux et élisent à chaque page leurs animaux favoris. Sans aucun doute, le bestiaire est un genre littéraire qui galope bien auprès des enfants!
Nous profitons aussi de notre découverte pour sensibiliser les enfants à la menace de disparition de nombreuses espèces et nous les invitons à réfléchir sur la différence entre un animal représenté dans un livre ou un dessin animé et un animal en chair et en os, vivant dans une certaine partie du monde et pouvant être exposé à de terribles dangers!

3. la création d’un livre objet : le livre carré des animaux farfelus.
C’est maintenant au tour des enfants de passer derrière l’écran noir de leur page blanche! Sur le thème des animaux et à partir du jeu créatif des sylla-bizarres, les enfants imaginent leur chimère.
Ils inventent, dessinent, colorient, découpent et collent afin d’élaborer chacun leur livre objet (un petit livre carré).
L’expérience est rigolote, les enfants s’amusent de cette surprenante improvisation créative.
Un parmi eux toutefois, ne tient pas à découper ses animaux de papier en 2 car il est un ardent défenseur des animaux et rêve de punir tous les braconniers d’Afrique!
Pour les plus grands d’entre eux scolarisés en classe de CP ou CE1, le jeu de cartes-syllabes dont le but est de composer des animots-valise, favorise un apprentissage actif des notions abordés dans leur programme.
Au terme des 3 jours, les enfants repartiront avec leur création, heureux de cette expérience aboutie de conception et de réalisation d’un livre objet.

 

4. la lecture vivante d’albums illustrés dont les personnages sont des animaux: le rituel de l’histoire, rituel d’apprentissage et de développement personnel
Tous assis en rond sur des coussins de sol, l’histoire se lit et se vit. Elle soulève des réactions, questions et émotions. Livre après livre, la force de la lecture imprègne l’imaginaire de l’enfant. Elle lui donne à comprendre le déroulement continu d’une histoire du début à sa fin. Et par l’effet de l’identification, la lecture agira sur l’enfant durant toute son existence. Se concevant lui-même comme personnage central de sa propre vie, l’enfant lecteur devenu grand acteur, désirera accomplir sa propre destinée et aboutir ses expériences. La lecture vivante de l’album illustré est un moment essentiel de calme, de plaisir où les enfants ressentent la plénitude du dénouement de l’histoire.

Les voilà à présent satisfaits et prêts à retrouver leur famille!
Merci à eux et merci à la structure associative de l’AFAPE à Balma!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *